25 mars 2022
- Enregistrer
Tres Hombres

Pain au levain à bord (Par Guven Daragon, second)

Cet article s'adresse à ceux qui pensaient qu'on pouvait passer tout ce temps en mer sans pain. Laissez-moi vous dire que nous ne pourrions pas !

Si vous avez déjà essayé de faire du pain, vous avez peut-être constaté qu'il s'agit d'un véritable apprentissage, et à bord nous avons appris à lâcher prise et à faire confiance à nos collègues salés, quels que soient les efforts que vous déployez pour mélanger la pâte ou la pétrir, comme généralement, celui qui fabrique le pain n'est pas celui qui le façonne et le cuit.

Notre voyage de panification a commencé cette année à Den Helder avec une entrée au levain offerte par une généreuse boulangerie d'Amsterdam et une recette qui a été utilisée à bord les années précédentes.

Le pain au levain est un véritable art et est assez exigeant, car il faut nourrir le levain, faire la pâte, la pétrir, la lever, la façonner, la cuire et enfin la déguster. Pour rendre les choses un peu plus épicées et intéressantes, imaginez que tout cela se déroule dans une cuisine en mouvement, où vous devez plonger dans le magasin sec rebondissant pour ramasser de la farine alors que vous pouvez être appelé à tout moment sur le pont pour des manœuvres pendant que vos mains sont trempé dans la farine, et où la température et l'humidité évoluent au fur et à mesure que nous naviguons sous différentes latitudes.

Comme nous aimons tous avoir du pain frais et croustillant au petit-déjeuner, le processus de fabrication du pain est réparti entre les heures pour qu'il soit prêt pour 7h30. La pâte est ainsi préparée de 20h à 00h, pétrie et levée de 00h à 04h et cuite de 04h à 08h.

Nous avons expérimenté de nombreuses consistances et formes différentes, et ne vous méprenez pas, tous les pains ont toujours été appréciés, cependant, tous ne ressemblaient pas à du pain. Ne vous y trompez pas, faire du pain n'est pas un jeu équitable, peu importe le temps et l'énergie que vous y consacrez !

Comme un levain doit être nourri 3 fois par jour, le nôtre est devenu l'un des « bébés » que nous avons à bord, a reçu un nom et a été pris en charge par nous tous alternativement, grand merci à ceux qui en ont pris plus soin.

Voici une version abrégée de la saga des entrées au levain.

Au début de notre voyage, notre premier levain s'appelait Herbert. Pour approvisionner notre consommation de pain, le levain a dû devenir plus gros tout en gardant sa place dans la cuisine. C'est ainsi qu'Herbert s'est séparé en deux un matin et est devenu respectivement Her et Bert.

Finalement, elle s'est répandue sur la table de la cuisine par une douce vague un matin. Ramenée directement dans son homepot, elle s'est révélée le lendemain plus active que Bert ! Les accidents rendent parfois les choses meilleures qu’avant !

Cependant, toutes les histoires ne se terminent pas forcément bien. Malheureusement, nos levains bien-aimés n'ont pas survécu à la traversée de l'Atlantique Nord lors de notre escale en Martinique où ils sont restés un peu trop longtemps de côté, se retrouvant avec respectivement un plat à minerai et des couleurs bleu-verdâtre sur leur dessus.

Heureusement, comme tous les marins doivent avoir au moins un plan B, nous avons complété nos tentatives de levain avec de la levure sèche, qui s'est avérée être le résultat de pain le plus simple, le moins exigeant et le meilleur que nous ayons obtenu jusqu'à présent.

Pour les curieux, voici la recette que l'équipage des Tres Hombres réussit (presque) toujours à réaliser.

Dans un bol, mettez 2 kg de farine avec :

2 cuillères à soupe de sel pour le goût

1/2 cuillère à café de levure sèche pour le moelleux

2 cuillères à soupe de sucre pour nourrir la levure

Une goutte de vinaigre pour atténuer le goût de levure et faciliter la fermentation

Mélangez les ingrédients secs et ajoutez 1 litre d'eau.

Couvrir d'un film plastique et laisser lever 6 à 10 heures selon la latitude où vous vous trouvez.
naviguer par.

Façonner et enfourner pendant une heure à 230 degrés. Apprécier! (Pour de meilleurs résultats, utilisez un four hollandais !)

Aimez-vous lire les aventures de notre équipage? Imaginez être là lorsque vous dégustez nos produits chez vous !

Actualités similaires

Fermer la porte des Caraïbes
22 mars 2024
Enregistrer
Tres Hombres

Fermer la porte aux Caraïbes (Capitaine Anne-Flore)

Comme prévu, nous avons été frappés par un front. Nous fermons la porte des Caraïbes et ouvrons la...
Contre le vent
12 mars 2024
Enregistrer
Tres Hombres

Contre le vent (Jordan Hanssen)

Au pire, ce vaisseau est un objet fascinant. Avec ses voiles levées, au galop sur la mer, il est une chose...
En route vers la République Dominicaine
1er mars 2024
Enregistrer
Tres Hombres

En route vers la République Dominicaine (Capitaine Anne-Flore)

Le soir, un vent favorable revint nous amener sur la mystérieuse île de Los Aves. Pendant de nombreuses années,...
Lignes floues
15 février 2024
Enregistrer
Tres Hombres

Lignes floues (Kit Schulte)

Où et quand une chose se termine-t-elle et une autre commence-t-elle ? J'avais imaginé des lignes floues, mais j'ai vite compris que tout...

S'inscrire à la Newsletter

Si vous vous inscrivez à la newsletter, nous serons les premiers à vous informer lorsque nous publierons de nouveaux itinéraires de navigation. Le Fairtransport « Sailmail » regorge d'aventures de navigation passionnantes, de produits exotiques et des dernières nouvelles sur les navires et leurs événements. Vous ne pouvez pas manquer celui-ci !