18 novembre 2019

12e Tour de l'Atlantique Voyage Tres Hombres (Capitaine Andreas Lackner)

Quand on entend Dirk et Louise arriver au coin de la rue avec le bon vieux remorqueur Gar. Boum-boum, boum-boum, boum-boum… dans un rythme qui fait immédiatement trembler les hanches et faire penser à une fête dans la jungle… mais non, ils viennent nous chercher. Sortez-nous d'ici ! 3 mois de carénage complet du navire, 12 heures par jour, 6 jours par semaine, quelles que soient les conditions météorologiques de Den Helder, ont laissé des traces sur les visages de cet équipage incroyable, qui l'a achevé juste à temps. A la date prévue du départ, le 5ème Novembre, toutes les voiles étaient repliées et bien enroulées, prêtes à être déployées et à capter la bonne brise pour ramener la vieille dame vers le sud, dans son océan Atlantique bien-aimé. Plus tard sur la voile, maintenant juste une chose : merci Chad, Marco, Daniel, Jeroen x 2, Eva, Piers, Klaas, Hannah, Martin, Whoopy, Nici, Woody, Tim, Tom x 2, Bram, Renee, Jules, Rene , Andrew, Adam, François, Wolfgang, Elin, Ambrose, Paul, Wiebe, Soraia, Shimra, Laura, Arie, Vincent, Peter, Nico, Evert, Serge, Colin, Giulia, Jake, Rosa, Joel, Jean-Se, Team Tirol, John, Juliette, Lida, Mike, Miranda, Klaske et tous ceux que je n'ai pas mentionnés mais qui étaient là recevront un chocolat et un verre de rhum la prochaine fois ! Un travail fantastique a été réalisé !

La vieille dame a besoin de ce traitement. Tout sur lui est utilisé jusqu'à la limite, 20 000 milles de course en eau libre chaque année, le tout sous voiles, eau froide et chaude, soleil ou grêle, des seadogs de 100 kg tirant des cordages ou des artistes de gréement de 50 kg glissant sur les pataras. De plus en plus de créations en acier inoxydable rejoignent le navire chaque année pour économiser de la peinture qui finirait de toute façon dans l'océan. Des coutures plus étanches partout ! Tirer son lait chaque matin devient une routine faite pour le plaisir de la routine. 3 pompes pour tout le navire suffisent pour garder son ventre au sec de l'intérieur. Mais le plus important, ce sont les mains qui font tout cela, vivent ensemble dans de petits espaces et mettent toute leur énergie vers l'objectif du changement. Montrer les alternatives, prouver leur viabilité, les vivre. 

Il ne s’agit pas ici de transport. Ce serait trop un gros effort pour un peu de café, de rhum ou de chocolat. Il s'agit de se réveiller et de ne pas vous laisser dire que la merde enivrante que vous achetez au supermarché est normale. Ce commerce déloyal est normal. Cette rafle et le glyphosate sont normaux. Ces bateaux à moteur de 400 m sont normaux. Que l’intelligence artificielle, les voitures électriques, les collines et les plages remplies d’éoliennes et de panneaux solaires soient normaux. C’est une excroissance de l’évolution, mais cela ne peut toujours pas être la norme, ni pour les mondialistes, ni pour les agriculteurs, ni pour personne.

L'évolution a commencé il y a on ne sait combien de temps, a pris son essor avec le début de l'agriculture totalitaire il y a 10 000 ans et s'est accélérée avec l'utilisation des navires, il y a environ 6 000 ans. Maintenant, nous avons perfectionné l’art de la voile, d’accord, disons jusqu’à il y a 200 ans. Le genre de navigation, avec un but (cargo) de manière durable (avec le vent) sur un navire flatteur. Rien de moderne, je veux dire. Il ne s'agissait donc pas uniquement de transport, mais il fallait choisir un sujet principal et nous avons adoré naviguer ! Et qu'est-ce qui peut combiner et réaliser des éléments comme l'aventure, l'amour de la nature, la construction de communautés meilleures qu'un navire ! Vous devez braver les éléments que vous aimez, vous travaillez et vivez avec des gens que vous ne connaissez pas et vous rapportez à la maison le meilleur rhum du monde.

Revenons à notre courageux équipage, qui a englouti son âme en route vers le sud à travers la mer du Nord. Une forte brise du nord-ouest a secoué le nouveau gréement alors que le rail sous le vent s'est complètement enfoncé, mais à 12 nœuds, nous avons dû commencer à raccourcir la voile. Il ne restait que très peu de mains pour la maintenir stable et sauter dans les vergues, ainsi, comme le capitaine et le cuisinier François préparaient du pain pendant le vent, j'ai dû m'entraîner à enrouler le royal, le t'galant et le cap pendant que Paul la faisait avancer vers le sud. indiquer. Une fine brise d'est nous a soulagés de la mer du Nord, nous a fait glisser à travers le détroit avec 10 nœuds et plus, tandis que l'équipage inhalait les rayons du soleil et se renforçait avec la bonne nourriture de Soraia sortant de la célèbre cuisine Tres Hombres avec vue sur l'océan à chaque instant. préparez-vous.

L'arrivée à Dieppe s'est organisée comme un cabotage classique, aucun retard, les écluses ouvertes 2h avant la marée haute, nous avons reçu le sympathique remorqueur 300m avant l'entrée du port, avons été accrochés et mis en place en une demi-heure, les marins français sont là ! Après l'amarrage et l'enroulement, la dégustation a commencé immédiatement et ne s'est pas encore terminée ! Grâce au formidable partenariat avec François et Raphaël, Les Frers de la Côte, la partie française de la communauté internationale du cargo voilier. Nous n'avons rien eu de court dans la froide nuit d'hiver sous une petite tente pontée, profitant des histoires de chacun en plein air. Désormais, la cale est à moitié pleine de fûts d'Armagnac et de vin biodynamique français. 

Très bien mes amis, de la nourriture appelle de la cuisine, assez de relations publiques pour le moment, restez à l'écoute de Biskaya et de ce qui suit, et s'il vous plaît, restez dans la réalité.

André

Actualités similaires

Fermer la porte des Caraïbes
22 mars 2024
Enregistrer
Tres Hombres

Fermer la porte aux Caraïbes (Capitaine Anne-Flore)

Comme prévu, nous avons été frappés par un front. Nous fermons la porte des Caraïbes et ouvrons la...
Contre le vent
12 mars 2024
Enregistrer
Tres Hombres

Contre le vent (Jordan Hanssen)

Au pire, ce vaisseau est un objet fascinant. Avec ses voiles levées, au galop sur la mer, il est une chose...
En route vers la République Dominicaine
1er mars 2024
Enregistrer
Tres Hombres

En route vers la République Dominicaine (Capitaine Anne-Flore)

Le soir, un vent favorable revint nous amener sur la mystérieuse île de Los Aves. Pendant de nombreuses années,...
Lignes floues
15 février 2024
Enregistrer
Tres Hombres

Lignes floues (Kit Schulte)

Où et quand une chose se termine-t-elle et une autre commence-t-elle ? J'avais imaginé des lignes floues, mais j'ai vite compris que tout...

S'inscrire à la Newsletter

Si vous vous inscrivez à la newsletter, nous serons les premiers à vous informer lorsque nous publierons de nouveaux itinéraires de navigation. Le Fairtransport « Sailmail » regorge d'aventures de navigation passionnantes, de produits exotiques et des dernières nouvelles sur les navires et leurs événements. Vous ne pouvez pas manquer celui-ci !