Penn est le mot Breton pour “tête”, “Penn Sardine” veut donc dire “tête de Sardine” et les habitants de Douarnenez sont fiers de ce surnom à cause de l’importance historique de la pêche et de la conserverie de sardines dans la région. La sardine est partie mais le nom est resté. Douarnenez n’est plus en vue depuis quelques jours mais mais elle n’a pas quitté les têtes et les cœurs.

De bien des façons,notre séjour à Douarnenez fut bon. Pour la cargaison bien sûr ; le déchargement de la bière d’Exeter et le chargement de dix barriques de 220l de vin jeune qui vieillira à bord de Tres Hombres. Les habitants nous ont témoigné beaucoup d’intérêt.

Certaines personnes méritent nos remerciements ; En particulier Guillaume Le Grand et Diana Mesa de TOWT (Trans Oceanic Wind Transport) qui ont attiré l’attention de la presse, assuré la logistique des chargements et se sont rendus disponibles en toutes occasions. Ils ont organisé une table ronde sur la thématique du transport à la voile avec l’aide du Port-Musée. Nous avons travaillé ensemble dans une atmosphère conviviale et constructive.

(Rianne)
Bar(re)à Tribord aura été notre salle à manger pendant notre séjour à Port Rhu. Le soir de notre arrivée l’équipage quitta promptement le navire alors que le dîner était encore en cours de préparation à bord. Quelques heures plus tard, la cuisinière partait à la recherche de ses brebis égarées. L’endroit le plus probable pour les retrouver n’était autre que le bar le plus proche. Et quelle belle taverne ils avaient choisi ! Les propriétaires, Olivier et Pascale, furent très accueillants à l’égard de notre cuisinière alors quelque peu agitée et nous invitèrent à dresser notre couvert dans leur bar. A ma grande surprise, le jour suivant, Olivier insista pour nous préparer des tourteaux à déjeuner et nous fit livrer un grand nombre de ces crustacés. Je reçus force conseils et astuces comment cuire, découper et déguster ces derniers. Quel festin !

Olivier nous invita à envahir sa taverne aux heures des repas, allant jusqu’à fermer le bar au public. Je me sentis inspirée pour tirer le meilleur parti de leur hospitalité et servit les repas suivants avec grand plaisir accompagnée par Hermann (Jappapppa!) à l’accordéon et Captain Boogie au piano. Chaque soirée à Douarnenez se transforma en un rassemblement familial et chaleureux avec force rires et chants.

J’ai aussi eu mon lot de sardines à la tomate que mon père (qui vient de fêter ses 65 ans) considère comme un mets gastronomique raffiné. Crêpes, beurre, bigorneaux, pâté de tête et bien sûr le vin naturel de Valérie et Steven (Château le Puy). Les rhums arrangés à la vanille et les éclairs au chocolat de la boulangerie… L’équipage du Tres Hombres s’est goinfré de la gastronomie locale au point que nous avons dû partir au plus vite pour le pas qu’ils finissent gras et paresseux.

Sustainable transport over sea. Tres Hombres, Nordlys, Ecoliner, Clippership, Noah, Fairtransport, Fairtrade, Logbook, shipping news.